Ars Metrica

Les oppositions de durée de O tonique dans les oxytons en français littéraire classique:

le cas des graphies ‹o› et ‹au›

Nous avons présenté en 2004 une étude du timbre et de la durée vo­calique dans les ter­minais­ons par­oxy­tones en O au XVIIe siècle. Nous nous pencher­ons ici sur les ter­minais­on oxy­tones en O que Straka (1985) n’avait pas abor­dées, en nous lim­it­ant aux graph­ies ‹o› et ‹au›, réser­vant pour plus tard la présent­a­tion de la graph­ie ‹eau›. Notre trav­ail re­pose sur le même cor­pus, avec l’œuvre dram­atique de Corneille et Ra­cine, com­plétée de textes d’auteurs et d’époques divers. Read more