Ars Metrica

Les oppositions de durée de O tonique dans les oxytons en français littéraire classique:

le cas des graphies ‹o› et ‹au›

Nous avons présenté en 2004 une étude du timbre et de la durée vocalique dans les terminaisons paroxytones en O au XVIIe siècle. Nous nous pencherons ici sur les terminaison oxytones en O que Straka (1985) n’avait pas abordées, en nous limitant aux graphies ‹o› et ‹au›, réservant pour plus tard la présentation de la graphie ‹eau›. Notre travail repose sur le même corpus, avec l’œuvre dramatique de Corneille et Racine, complétée de textes d’auteurs et d’époques divers. Read more