Ars Metrica

Frère mineur ou frère cadet ?

Cor ay e voluntatz : rapports d’imitation d’une chanson religieuse provençale

Il est un lieu commun dans la tradition philologique que les chansons religieuses médiévales sont des contrafacta, des imitations formelles de poèmes profanes antérieurs de la tradition poétique courtoise (ou parfois de poèmes latins liturgiques ou paraliturgiques). Cet avis est accepté autant pour la poésie des trouvères que pour celle des troubadours. Notre intérêt porte ici sur la chanson mariale occitane attribuée à Fraire Menor (PC159,1) Cor ay e voluntatz, 6aab’aab’b’b’aab’b’b’aab’b’b’aab’. Cette pièce est contenue dans deux chansonniers provençaux, et il est très probable que son auteur reprend la forme d’une composition antérieure. Read more